Vassula Ryden et l’Eglise otages de la Mafia suisse

Le vendredi 6 juillet 2007, au terme d’une mascarade judiciaire éhontée, les dirigeants de l’association helvétique d’aide aux victimes de l’appareil judiciaire, Appel au Peuple, GERHARD ULRICH et MARC-ETIENNE BURDET sont condamnés à des peines cumulées de 4 ans et 2 ans de prison ferme.

Leur crime ? La dénonciation courageuse du notaire genevois Pierre MOTTU pour sa participation criminelle au détournement et blanchiment de centaines de milliards de dollars de royalties provenant des systèmes d’extinction et de blocage grâce auxquels l’inventeur libanais Joseph FERRAYE permit en 1991 de maîtriser les 1164 puits de pétrole incendiés au Koweït, ainsi que de leur vente frauduleuse à tous les pays producteurs de pétrole. Cf. www.googleswiss.com/fr/geneve/f/index.html.

Pierre Mottu

Le terroriste Pierre MOTTU photographié à l’occasion de la remise du prix de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Genève 2006 à la société Rolex (Source : L’Extension.com, journal en ligne).

A l’effet, comme il est clair, de censurer le procès-verbal comme les témoins à décharge potentiels, le Président du tribunal correctionnel de l’Est vaudois, Bertrand Sauterel, soumis aux ordres du plaignant Pierre Mottu et de son organisation politico-criminelle, a pris soin de refuser à la défense l’enregistrement intégral des débats et la citation de témoins, en contravention flagrante avec la Convention européenne des droits de l’homme.

Dès lors, Joseph Ferrayé a beau narrer, sans réfutation de la part de Mottu, que le 21 décembre 1995, celui-ci le fit séquestrer pendant quatre heures de temps, après la fermeture de son étude et en présence d’une vingtaine de fonctionnaires et de juristes corrompus, parmi lesquels le notaire et les deux avocats du gouvernement français partie prenante du complot, Mes Eric de la Haye Saint-Hilaire et Le Mazou père et fils, dans le but de le contraindre à signer des cessions de droits abusives ; l’avocat de la défense, Me Brodt a beau verser en preuve la déposition du notaire de Paris dûment enregistrée le 19 novembre 2002 et signée par la juge d’instruction de Genève, Christine Junod, révélant qu’en 1995 et 1996 les montants colossaux des sommes dues à Joseph Ferrayé se trouvaient « bloqués » chez Me Mottu, le juge mercenaire fait litière des preuves établies par la justice et prononce contre les prévenus une sentence arbitraire.

Tandis que Marc-Etienne Burdet, mis en état d’arrestation sitôt clos le procès, se trouve actuellement détenu aux Etablissements pénitentiaires de la Plaine de l’Orbe (EPO), et que Gerhard Ulrich, absent au délibéré, est entré dans la clandestinité, quelqu’un est encore à même de les innocenter par sa déposition, de la diffamation qualifiée dont ils ont été convaincus.

Un homme en effet connaît la vérité, pour s’être servilement compromis à l’instigation de sa femme et sous la menace de Pierre Mottu, dans le blanchiment des sommes d’argent générées par la vente des systèmes Ferrayé. Son nom ? Celui d’un citoyen suisse de bonne réputation : Jacques Hubert GAY, président de la société Gay Frères, administrateur des très catholiques éditions Ad Solem et représentant helvétique de l’association La Vraie Vie en Dieu.

Nous vous laissons juger si les aveux qu’il fit à Joseph Ferrayé en novembre 2006 ne suffiraient pas une fois répétés devant un juge à provoquer l’annulation immédiate de la peine d’emprisonnement des meneurs d’Appel au Peuple :

« Pierre MOTTU, sous la menace de m’acculer à la faillite, m’a contraint en 1998 à vendre à la société ROLEX qu’il contrôlait déjà, la totalité du capital-actions de ma société de fabrication et de commerce de bracelets-montres, GAY FRERES. Il me découvrit que l’organisation mafieuse à laquelle il appartenait avait pris le contrôle de tous les fabricants de montres suisses et qu’à supposer que je refusasse de lui céder mon entreprise, plus jamais je ne parviendrais à vendre un seul bracelet en Suisse ni en Europe. De toute façon, ajouta Gay, comme mon père me disait, le gros poisson mange toujours le petit, ils sont les plus forts et contre eux je ne peux rien faire. Mottu peut avoir l’air impassible, mais il prépare toujours sa vengeance. » (Jacques Gay à Joseph Ferrayé)

Succombant à la menace sur le conseil, moins apeuré que cupide, de son épouse Isabelle, qui fit aussi rentrer dans le crime organisé son cousin Edouard Michelin, le PDG du fabriquant de pneumatiques, probablement assassiné pour cette raison le 25 mai 2006, Jacques Gay revendit à Mottu-Rolex au-delà de sa valeur sa société de bracelets-montres, dont il conserva toutefois le contrôle administratif, et qu’il fit sitôt servir avec d’autres sociétés en Suisse et à l’étranger, telles la société de gestion et d’acquisition Pirsa affiliée à Gay Frères et sise au siège social de la société Rolex à Genève, 3-7 rue François-Dussaud, au blanchiment d’argent sale de Pierre Mottu & Co.

Jacques et Isabelle Gay

Les mafieux Jacques et Isabelle GAY, associés de Pierre Mottu dans le blanchiment d’argent

Le plus scandaleux cependant est que durant toutes ces années les époux Gay, se faisant passer pour des modèles de vertu, se mêlèrent d’intervenir dans le secteur religieux associatif et commercial, à travers les éditions Ad Solem, entre autres responsables de la publication des documents officiels du Saint-Siège, à travers le mouvement charismatique La Vraie Vie en Dieu, dont ils prirent la direction avec la bénédiction de sa fondatrice, la visionnaire d’origine grecque Vassula RYDEN, dont ils se firent de l’amitié une couverture morale pour tromper les soupçons, à travers les maisons Beth Myriam, au Proche-Orient, destinées à l’assistance des pauvres et des orphelins, dans le cadre de La Vraie Vie en Dieu, ainsi qu’à travers diverses œuvres de l’Eglise catholique, toutes impliquées par leurs soins dans un réseau de trafics et de blanchiment d’argent où l’on retrouve, pour faire bonne mesure, la filiale genevoise de la Société Bancaire Arabe (SBA) du beau-père d’Oussama Ben Laden, financier d’Al Qaïda, et malheureux artisan du scandale de la BCCI, Khaled Ben Mahfouz. (L’établissement est passé en 2006 dans les mains de la Banque Libano-Française.)

Mais comme il arrive que l’hypocrisie se relâche quelquefois pour donner plus de bride à l’orgueil qui l’inspire, on a vu Jacques Gay déboutonner sans vergogne son esprit scélérat. Un soir de novembre 2006, où le groupe de prière La Vraie Vie en Dieu, achevant sa réunion hebdomadaire au Cénacle de Genève, se trouvait réuni autour de lui, Jacques Gay prit la parole et d’un ton aussi fier que malicieux déclara :

« Mgr Farine [Pierre Farine, évêque auxiliaire de Genève] m’a demandé de l’argent et je lui ai dit : Si tu veux que je te donne encore de l’argent, tu dois faire tout ce que je dis. »

Joseph Ferrayé se trouvant au nombre des personnes présentes, son plus grand dépit ne fut pas de l’entendre tirer fierté des largesses notoires qu’il faisait à Farine d’un argent soustrait à sa poche, mais que ce coquin prétendît avec manœuvrer l’Eglise au gré de ses passions, jusqu’à faire de son pasteur un médiocre larbin.

Mgr Pierre Farine

Est-il croyable que ce même évêque, Mgr Farine, continue de faire honneur à ce proxénète, tandis que Marc-Etienne Burdet, par la faute de celui-ci, ne voit plus d’autre choix pour avertir la Suisse des crimes horribles qui s’y commettent, que de se laisser mourir dans sa prison d’une grève de la faim débutée le 6 septembre ? Si les évêques, de qui c’est la mission, n’ont plus à cœur de défendre la Justice, qui la défendra ? Si les évêques, par qui Dieu veut avoir barre sur le monde inique, demeurent indifférents à l’extermination du droit des gens, quelles vertus morales laisseront-ils intactes dans le cœur de ceux que leur conduite aura désespérés non seulement de la justice des hommes, mais surtout de la pitié de Dieu ?

« J’étais nu, dit Jésus, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. » (Mt 25 ; 36) Dans quel état se trouve Marc-Etienne Burdet ? Dépouillé de tous ses droits, c’est-à-dire nu ; sur la pente du déclin physique, c’est-à-dire malade ; prisonnier enfin et qui plus est emprisonné à cause de son amour de la justice : c’est Jésus qu’on martyrise ! Mais à qui va la sollicitude, à qui va le respect de Mgr Farine ? A celui qui l’outrage, qui profane avec de l’argent sale l’innocence de l’Eglise, qui laisse souffrir, voire périr des innocents, quand il suffirait pour les sauver d’un seul mot de sa part.

Le seul moyen qu’il reste aux honnêtes citoyens pour faire libérer deux innocents condamnés à tort consiste à faire passer aux aveux les époux N JACQUES et ISABELLE GAY N. Ce que leur évêque, Pierre Farine, le premier, doit prendre à tâche d’accomplir, avant que Marc-Etienne Burdet ne succombe à son jeûne. Ce que doit le forcer de faire son supérieur, l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Bernard Genoud, qui en échange de l’aide qu’il s’était promis d’apporter à Joseph Ferrayé, pour le faire rentrer dans ses droits, n’a pas fait difficulté d’accepter de lui une promesse de don de 2 milliards de dollars, selon la convention du 30 septembre 2005 établie par l’ancien avocat de Joseph Ferrayé, Me Alain Marti et signée par les deux parties.

Vassula Ryden et l'Eglise otages de la Mafia suisse pdf Convention Genoud-Ferrayé

C’est à Vassula, pour finir, que s’adressent nos exhortations, d’une part à faire usage de son influence sur les époux Gay pour les inciter à témoigner contre Pierre Mottu, de l’autre à mettre un terme définitif au financement massif de son association La Vraie Vie en Dieu par le moyen des fonds d’origine criminelle qu’elle reçoit d’eux.

Car pour des gens de religion, rien ne serait pire, que de faire de leur laxisme la cause de son déclin, ainsi que Dieu le Père, il y a plus de 600 ans, s’en était plaint à sainte Catherine de Sienne dans leur fameux Dialogue :

« Personne, obéissant à la loi civile ou divine, ne peut se conserver dans l’état de grâce sans la sainte justice, car celui qui ne corrige pas ou n’est pas corrigé ressemble à un membre malade qu’un mauvais médecin soigne avec de l’onguent sans purifier la plaie. Bientôt tout le corps est empoisonné et se corrompt. Ainsi le prélat ou les supérieurs qui voient quelqu’un infecté par la corruption du péché mortel, et qui appliquent seulement sur le mal l’onguent de la flatterie sans employer la réprimande, ne le guérissent jamais, mais gâtent les autres membres qui sont unis au même corps, c’est-à-dire au même pasteur.

S’ils étaient, au contraire, de bons et vrais médecins des âmes, comme les saints pasteurs d’autrefois, ils n’emploieraient pas l’onguent sans appliquer aussi le feu de la réprimande ; et si le membre persistait dans le vice, ils le retrancheraient du corps pour qu’il ne gâtât pas les autres avec l’infection du péché mortel. Mais les pasteurs ne le font plus aujourd’hui ; ils paraissent même ne pas s’apercevoir du mal : et sais-tu pourquoi ? La racine de l’amour-propre vit en eux, et produit la crainte servile. Pour ne pas perdre leur position, leur fortune, leur dignité, ils se taisent ; mais ils agissent comme des aveugles et ne savent pas ce qui conserve ; car, s’ils savaient que c’est la sainte justice, ils l’observeraient. Mais, parce qu’ils n’ont pas la lumière, ils ne le savent pas.

Ils croient conserver avec l’injustice, en ne reprenant pas les défauts de ceux qui leur sont soumis, mais ils sont trompés par l’amour-propre sensitif et par le désir du pouvoir et de la prélature. Ils ne disent rien aussi, parce qu’ils ont eux-mêmes les mêmes vices et de plus grands encore. Ils se sentent coupables des mêmes fautes et ils perdent le zèle et la fermeté, ils sont retenus par la crainte servile et font semblant de ne pas voir. S’ils voient des choses évidentes, ils ne les reprennent pas et même ils se laissent endormir par des paroles qui les flattent et par des présents. Ils savent trouver des excuses pour ne pas punir. Ainsi s’accomplit en eux la parole de ma Vérité : « Ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; et si un aveugle en conduit un autre, ils tomberont tous les deux dans l’abîme » (Mt 15 ; 14). » (Dialogue de sainte Catherine de Sienne , chap. 119.)

***

Pierre MOTTU : adresse : 20 place d’Armes, case postale 1116, 1227 Carouge, CH ; tel : 00-41.22.839.33.33 : fax 000-41.22..839.33.34 ; email : mvb@swisnot.ch.

Jacques et Isabelle GAY : adresse : 90 rue de Vandoeuvres, 1253 Vandoeuvres, CH ; tel : 00-41.22.750.17.76 ; mobile : 00-41.79.202.73.58.

Mgr Pierre FARINE : adresse : 13 rue des Granges, 1204 Genève, CH ; tel. : 00-41.22.319.43.43 ; fax 00-41.22.319.43.53 ; email : pierre.farine@cath-ge.ch.

10 Réponses à “Vassula Ryden et l’Eglise otages de la Mafia suisse”

  1. TRICOT dit :

    Très intéréssée par votre article, puis-je ajouter que ce monsieur Jacques Gay cautionne mon ex-mari qui se dit prophéte à raison de l’équivalent de six mille euros par mois et ce depuis l’an 2000. Ce même monsieur Gay tout catholique qu’il soit ne trouve rien à redire dans le fait que mon ex-mari se soit rendu insolvable en France et qu’il n’ai pas payé de pension alimentaire jusqu’en mai 2007 pour ses neuf enfants! Monsieur Gay ne répond pas aux courriers de mon avocate. Cet argent est bien entendu non déclaré en France par mon ex-époux, du coté suisse je ne sais pas de quelle manière monsieur Gay s’arrange. Faites le calcul, 6000 euros par mois pendant, maintenant, huit ans, cela fait une belle somme!

  2. Antimottu dit :

    Merci de votre commentaire.

    Quel est le nom de votre ex-mari s’il vous est permis de le divulguer ?

  3. étrange dit :

    bonjour, j’ai découvers cet article en cherchant à savoir qui était ce monsieur Gay. je me rend compte maintenant que l’affaire que j’ai connu touche du doigt une bien plus grosse affaire. je ne sais pas si cela peut être utile mais je sais que ce monsieur Gay demande plus de 2,600,000 francs suisse (office des poursuites de vétroz en valais) à un monsieur que j’ai bien connu

  4. Antimottu dit :

    Etrange,
    Merci pour votre commentaire.
    A la vérité nous ne sommes pas peu curieux des détails de l’affaire que vous évoquez et vous saurions gré de nous en apprendre ce que vous savez.
    Bien cordialement,

  5. étrange dit :

    je pense que j’ai connu un des dernier maillon de la chaine , un monsieur peu important à mon avis, un « cowboy » qui se disait intouchable, se proclamant actionnaire chez « Cartier », et ayant différentes sociétés. je doute de tout cela mais une chose est presque sûre , c’est qu’il connaissait Mr Gay car il était soi-disant le grand patron de ce fameux monsieur. ce monsieur tenait un manège mais ne dégageait pas assez de chiffre d’affaire pour payer tous ses employés, pourtant de l’argent arrivait tous les mois de je ne sais où pour les salaires, évidament tout cela non déclaré. (faux contrat de travail, fausse fiche de paye)

    l’avocate d’une des ex employée a fait savoir à sa cliente que parfois il ne fallait pas gratter n’importe où , elle s’est retiré de l’affaire.

  6. Kevin dit :

    Bonjour,

    Je vous invite à parcourir le site du notaire Pierre Mottu, http://www.pierre-mottu.ch, car je suis persuadé qu’il vous en apprendra beaucoup, surtout la page http://www.pierre-mottu.ch/fr/Pierre-Mottu/atteinte-honneur-pierre-mottu.html.

    Avec mes cordiales salutations

    Kevin

  7. Kevin dit :

    Je reposte car les liens ne fonctionnait pas !

    Je vous invite à parcourir le site du notaire Pierre Mottu, http://www.pierre-mottu.ch , car je suis persuadé qu’il vous en apprendra beaucoup, surtout la page http://www.pierre-mottu.ch/fr/Pierre-Mottu/atteinte-honneur-pierre-mottu.html

  8. Fabrice dit :

    Je viens de découvrir par la même occasion un autre site qui traite de l’affaire Mottu et cet incroyable imbroglio concernant le pauvre M. Joseph Ferraye.

    Bien à vous

    Fabrice

  9. tricot dit :

    en réponse à votre question, mon ex mari se nomme michel tricot; ex membre dit il de l opus dei… son avocat lors de notre divorce ne fut autre que maitre varaut, grand défenseur de l opus dei, et qui lui aussi trouve tt à fait normal que mr tricot ne s ‘acquitte pas de sa pension alimentaire!! le divorce n’étant pas très …catholique
    actuellement mr tricot se déclare roi de france…rien que ça ; s’appuyant sur des soit disant révélations mystiques, et soutenu par mr gay!!!
    actuellement, la menace de prison encourrue par mon mari pour non paiement de PA est échue, et à nouveau, il refuse de payer!! il a toujours 9 enfants!

  10. Toni dit :

    quel est la relation entre vassula et m. et mme Guy

Laisser un commentaire